Amaury du Closel

Direction musicale

Viennois d'adoption, Amaury du Closel a étudié la composition avec Max Deutsch et la direction d’orchestre au Conservatoire Royal de Mons avec Alexandre Myrat, et à Vienne avec Karl Oesterreicher et Sir Charles Mackerras. Pendant la saison 1984/85, il est chef assistant à l’Orchestre Symphonique et Lyrique de Nancy. En 1985, il remporte le 2ème Concours International de Chefs d’Orchestre “Masterplayers” de Lugano.

Directeur musical de la Camerata de Versailles et de l’Opéra de Chambre de Paris, il crée en 1988 le Sinfonietta de Chambord, orchestre régional du Centre. Parallèlement, il est invité à diriger différents orchestres français - l’Orchestre Colone, le Sinfonietta de Picardie, la Philharmonie de Lorraine entre autres -, et développe également une carrière internationale en collaborant avec le Sinfonia Varsovia au Festivals de Menton, l’Ensemble Kontraste (Allemagne), La Camerata (Grèce), le Suwon Philharmonic Orchestra (Corée), de nombreux orchestres en Pologne, Tchécoslovaquie... Il dirige régulièrement les formations symphoniques de la Radio Roumaine depuis 1991 - avec lesquelles il a assuré notamment de nombreuses premières auditions - Jeux de Debussy, la Symphonie de Dukas, … - et dirige en Roumanie les plus importantes Philharmonies du pays (Enescu à Bucarest, Iasi, Cluj, Timisoara) ainsi qu’à l’Opéra National de Roumanie à Bucarest (Le Barbier de Séville, L’Enlèvement au Sérail, La Bohême...).

Amaury du Closel poursuit également une carrière de compositeur : son catalogue comporte une trentaine d’opus, dont des œuvres pour orchestre, diverses pièces de musique de chambre, des mélodies, etc…. Pour le cinéma, il a composé la musique des films muets La Dixième Symphonie d’Abel Gance et Michel Strogoff de V. Tourjansky. On lui doit la révision de la partition de L’Isola Disabitata de J.Haydn, et la réalisation d’une nouvelle version de l’opéra Il Giasone de Francesco Cavalli. Sa dernière œuvre, Nahem, a été créée par le Klangforum de Vienne en janvier 2008.

Directeur musical de la compagnie lyrique Opéra Nomade depuis 2000, Amaury du Closel est également directeur musical de l’Académie Lyrique depuis 2006. Il a fondé en 2003 le Forum Voix Etouffées dont le but est de promouvoir la musique des compositeurs persécutés par le nazisme, et a publié en 2005 Les Voix étouffées du Troisième Reich chez Actes Sud, Prix du meilleur essai du Syndicat de la critique musicale.

En 2018, ses concerts l'ont mené en Hollande, à la Philharmonie de Berlin avec le Berliner Symphoniker, à Eskisehir et Izmir en Turquie, à Sanremo et Grosseto en Italie, à Vienne. Il dirige La Flûte enchantée et Le Barbier de Séville en tournée nationale en France avec son nouvel orchestre ‘Les Métamorphoses” en coproduction avec le Centre lyrique, et enregistre avec la Capella Savaria de Szombathely en Hongrie. Il dirige également l'Orchestre Philharmonique d'Etat de Timisoara (Roumanie) pour la 9ème Symphonie de Mahler, la Philharmonie d'Etat d'Arad, tout en multipliant les projets avec l'Ensemble Erweckte Stimmen Wien qu'il vient de fonder à Vienne, sans oublier un programme viennois à l’Opéra de Clermont-Ferrand et au Festival de La Chaise-Dieu.

Parmi ses récentes prestations, citons les tournées nationales avec le Centre lyrique de La Grande Duchesse de Gérolstein, de Don Giovanni, Tosca, Così fan tutte, Rigoletto et de Traviata, citons encore Tannhäuser de Wagner, Moïse de Félicien David ou encore The Telephone de Menotti et La Voix humaine de Poulenc à Clermont-Ferrand, et de nombreux concerts en Bulgarie et en Roumanie.

2019 le voit en Italie à plusieurs reprises (L'Aquila, Sanremo, Grosseto), ainsi qu'en Corée, à Vienne avec la Philharmonie Bohuslav Martinu et la Thüringen Philharmonie, en République Tchèque, Lituanie, Portugal (Orquestra Metropolitana), ainsi que dans la nouvelle production d'Opéra Nomade et du Centre lyrique Clermont-Auvergne de Madame Butterfly de Giacomo Puccini en tournée française.

www.amauryduclosel.eu