Benoît Gadel

Baryton - L'oncle Bonzo

Diplômé du CRD de Pantin et de la Schola Cantorum dans la classe Nadine Denize, Benoît Gadel se perfectionne aujourd'hui auprès de Lionel Sarrazin. Après quelques années à chanter essentiellement les rôles de basses tels que Colline (La Bohème - Puccini), Zuniga (Carmen - Bizet), Der Sprecher (La Flûte enchantée - Mozart) ou encore Ramfis (Aïda - Verdi), il s'oriente vers un répertoire plus barytonant. Il interprète ainsi Escamillo dans Carmen, Don Giovanni, Figaro ainsi que Guglielmo (Cosi fan tutte) de Mozart, ou encore Haly dans L'Italienne à Alger de Rossini et le baron Douphol dans La Traviata de Verdi.

Au concert, il interprète régulièrement des oeuvres sacrées de Bach (Magnificat, Passion selon Saint Jean, cantates) et Mozart (Requiem, Grande messe en ut), mais également Charpenter (Te Deum, motets), Fauré (Requiem), Saint-Saëns (Requiem), Dvorak (Te Deum), Puccini (Messa di Gloria) ou encore Brahms (Requiem allemand).

On a pu l'entendre encore en Escamillo à Marseille sous la direction de Raoul Lay (Ensemble Télémaque) et en Don Giovanni aux Estivales de Brou. Il a également eu le plaisir d'interpréter pour la première fois La Petite messe solennelle de Rossini ainsi que La Création de Haydn.