Christine Rigaud

Soprano - La tante

Après des études de piano et de chant, Christine Rigaud parfait sa formation lyrique au CNIPAL de Marseille. À l’issue de celle-ci, elle entame très vite une carrière d’artiste lyrique qui la plonge dans ce qu’elle affectionne : le chant et le jeu scénique.

Sous les directions musicales ou scéniques de personnalités telles que David Stern, Philippe Jordan, Giuliano Carella, Alain Lombard, Alain Garichot, Moshe Leiser et Patrice Caurier, Stéphane Braunscheig, elle chante dans La Flûte enchantée de Mozart, La Cenerentola de Rossini, Carmen de Bizet, La Rondine de Puccini, Manon et Werther de Massenet, La veuve joyeuse de Lehar, Hercule de Haendel… Des scènes d’opéra comme l’Opéra de Lausanne, de Bordeaux, d’Avignon, de Venise ou de Rennes lui confient des rôles majeurs tels Suzanna (Les Noces de Figaro, Mozart), Nannetta (Falstaff de Verdi), Berenice (L’occasionne fa il ladro de Rossini), Louise dans la création mondiale Le nègre des lumières du Chevalier de Saint George et le rôle-titre de Véronique de Messager, dans lequel elle se fait particulièrement remarquer pour sa voix idéale et son jeu.

Elle aborde aussi le répertoire baroque et se produit en concert avec Stéphane Fuget et Atsushi Sakaï, l’ensemble Opera fuoco, le Capriccio Stravagante, l’Entretien des Muses avec lesquels elle s’illustre dans des programmes Monteverdi, Vivaldi, Haendel, Dowland, Purcell, Charpentier, De La Barre, Montéclair, Rameau. Elle participe à l’enregistrement de l’oratorio Jephtha (l’Ange) avec Paul Agnew, Guillemette Laurens et David Stern. On peut également l’écouter dans le CD Prima Donna, arie di bravura.

Récemment, on a pu l’entendre dans l’émission Plaisir d’amour, le concert, présentée par Frédéric Lodeon, sur France Musique. Elle aborde avec cette même recherche de théâtralité un style plus intime : l’oratorio. Elle se produit régulièrement en concert avec orchestre dans des oeuvres telles que le Stabat Mater et le Salve Regina de Pergolèse, le Requiem et La Messe du couronnement de Mozart, le Laudate Dominum et le Gloria de Vivaldi.

Elle cherche d'autres domaines d'expression de la voix afin de mettre les autres en contact avec la musique. Elle concrétise son projet en se formant à la direction de choeur auprès d’Ariel Alonso, Claire Marchand, Philippe Le Fèvre et Sophie Boucheron. Elle prend la direction de plusieurs choeurs dont le choeur Ars Musica Mansionum.

Forte de toutes ses expériences, Christine Rigaud prend la direction artistique de L’Éloquence d’Orphée, structure qui promeut des spectacles interculturels et pluri-disciplinaires avec toujours en point focal, en credo : la voix.

www.christinerigaud.com