Élodie Romand

Soprano - La cousine

Passionnée par tous les styles, Elodie Romand explore à 20 ans les divers répertoires du jazz à la comédie musicale, de la chanson à la musique classique. Privilégiant, pour continuer sa formation, la technique du chant lyrique, elle intègre le Conservatoire du 9ème arrondissement de Paris en 2006 et travaillera jusqu’à sa fin de 3ème cycle avec la mezzo-soprano Elsa Maurus. Puis c’est dans la classe du contre-ténor Robert Expert et de la soprano Sonia Morgavi qu’elle obtiendra son Diplôme d’Etudes Musicales de chant lyrique au Conservatoire de Bobigny en 2013. Et pour finir, son perfectionnement se fera avec la soprano Delphine Collot au Conservatoire de Saint-Quentin.

Elle a chanté sous la direction d’orchestre de chefs comme Laurent Goossaert (La Vie Parisienne d’Offenbach salle Gaveau en décembre 2015), Raphaël Pichon (chœurs dans Elias de Mendelssohn au Festival de la Chaise-Dieu avec Stéphane Degout en 2012), Emmanuelle Haïm (Le concert D’Astrée, chœurs pour la fête de la musique à La Défense en 2011), Pierre Roullier (œuvres de musique de chambre de Chausson et de Spohr au Festival de l’Académie des Arcs en juillet 2011), Eric Sprogis (chœurs dans Carmen de Bizet aux Nuits musicales de Bazoches en juillet 2010), Carlos Dourthé (chœurs dans La Traviata de Verdi aux Dimanches Musicaux de Paris en octobre 2010), Amaury du Closel (Festival des Voix Etouffées en janvier 2008, Opéra nomade depuis 2016), Jérôme Boudin-Clauzel (opérette Gariné de D.Tchouhadjian en novembre 2013 et 2015)

Elodie Romand, attirée plus particulièrement par la dimension scénique et dramaturgique, a joué dans des spectacles tels que Les Histrions de Marion Aubert au Théâtre de la Colline en octobre 2006, à la clôture du salon du jeu vidéo Blizzard Entertainment Worldwide Invitational en juin 2008, Porte de Versailles, direction Laurent Brack, Le Voyage Lyrique mise en scène de Jacques Loiseleur des Longchamps, direction Béatrice Malleret au Théâtre de Puteaux en janvier 2009 (chœurs d’opéras), Rekviem 3 création d’après le roman de Josef Bor sur le Requiem de Verdi, mise en scène compagnie Sur les pas d’Orphée, direction Guilhem Terrail, sélection aux Festivals de Nanterre sur Scène et Ici et demain au Théâtre 13 en novembre 2012 et Février 2013 puis à l’Amphithéâtre Bastille en mai 2013, Iphigénies d’après l’œuvre d'Iphigénie en Tauride de Gluck, et des textes du Stabat mater furiosa de Siméon et Les mouches de Sartre, mise en scène Juan-Pablo Villa en juin 2013, l’Opéra bouffe arménien Garinée de Dikran Tchouhadjian au Théâtre de l’Odéon à Marseille en novembre 2014, mise en scène Gérald Papasian, direction Jérôme Boudin Clauzel.

Dans le répertoire opératique, elle commence sa carrière en mezzo-soprano avec les rôles de Orlofsky dans La Chauve-souris de Strauss à l’Oratoire du Louvre en mai 2011, direction artistique de Martine Surais-Deschamps, Lola dans Cavalleria Rusticana de Mascagni au Festival Nebrodi in Canto en août 2013 mise en scène de Carmelo Agnello et direction musicale Virginie Martineau-Larderet, Métella dans La Vie Parisienne de Offenbach salle Gaveau de novembre 2015 à janvier 2016 salle Gaveau sous la direction Laurent Goossaert dans une mise en scène de Mirabelle Ordinaire. 

Puis elle poursuit sa route en soprano en interprétant Silvia dans l’Isola Disabitata de Haydn par la compagnie Sur les pas d’Orphée en septembre 2015 mise en scene Anna Mezentseva, direction musicale Quentin Malinas à L’Amphithéâtre X de saint Denis, Charlotte une demoiselle d’honneur dans La Grande-Duchesse de Gérolstein d’Offenbach avec Opéra Nomade et le Centre lyrique Clermont-Auvergne dans une mise en scène de Pierre Thirion-Vallet et sous la direction d'Amaury du Closel tournée en France en 2017, Diane dans Orphée aux Enfers d’Offenbach, mise en scène de Violeta Zamudio, direction artistique Adeline Toniutti, au Moulin d´Andé en juillet 2017, Miss Silberklang dans Der Schauspieldirektor de Mozart, mise en scène de Françoise Semellaz, direction Mauricio Arancibia en décembre 2017 au Théâtre Biplan de Lille, La 2ème Dame dans La Flûte Enchantée de Mozart, tournée en France de janvier à mars 2018 avec Opéra nomade et le Centre lyrique Clermont-Auvergne dans une mise en scène de Pierre Thirion-Vallet et sous la direction d'Amaury du Closel, Flora dans La  Traviata de Verdi en avril 2018 avec le Lab’opéra d’Alsace, direction Simon Rigaudeau et mise en scène de Mireille Delunsch.

Elodie est en 2019 la Cugina dans Madame Butterfly de Puccini à l’opéra de Clermont-Ferrand.

Elle chante dans divers ensembles vocaux depuis plus de 10 ans : la Compagnie Babel de 2005 à 2008 (créations de théâtre musical), Opéralyre dirigé par Beatrice Malleret (chœurs d’opéras et répertoire classique du XVIe siècle à nos jours) de 2006 à 2010, Les Métaboles de Léo Warinsky en 2012 pour un programme de musique française, Exprîme de Jerôme Pollack depuis 2013 (chœur sélectionné pour le concours de Tours 2015 et pour les Quotidiennes de Vézelay en juillet 2017), Chœur Coruscant dirigé par Sophie Boucheron de 2011 à 2015 (spectacles de tous styles – gospels, jazz, de musique sacré ou romantique) et en supplémentaire des chœurs dans les maisons d’Opéras (Metz en 2015, Toulon en 2016, et en 2018 Opéra du Rhin et de Nancy) .

Affectionnant également la musique contemporaine, elle interprète le Salve Regina de Jean-Christophe Rosaz et le Stabat Mater de Patrick Ivora en 2009 sous la direction de Béatrice Malleret, des extraits de Conversations d’Aperghis, Plupart du temps et Nuit de Betsy Jolas à l’auditorium Jean Wiener de Bobigny en 2013, et Oresteia de Xenakis (à l’amphithéâtre Bastille en avril 2015 sous la direction de Jean-Louis Forestier, mise en scène Carmelo Agnello, chef de chœur Denis Gautheyrie).

Elodie se produit régulièrement en récital avec piano, dans des répertoires de mélodies françaises du XIXe et du XXe siècle (sur les poèmes de Victor Hugo et de compositrices françaises, …), d’airs d’opéras, de cabaret et de musicals, ainsi qu’en soliste pour des Oratorios (Requiem sans frontières de Jean-Michel Oberland, Messe de César Franck, Gloria et Beatus via de Vivaldi, San Giovanni di Battista de Stradella, Magnificat de Bach, Requiemde Mozart).

www.elodieromand.com