Gaspard Brécourt

Direction musicale

Initié à la musique dès le plus jeune âge, Gaspard Brécourt obtient ses premiers prix de piano, d’accompagnement, de percussions, d’harmonie et de contrepoint au CNR de Boulogne Billancourt. Il se forme auprès du maestro M. Janowski, directeur musical du Nouvel orchestre Philharmonique de Radio France, dont il fut l’assistant durant deux ans. En 2005, il fait ses débuts de chef d’orchestre avec La Bohème de G. Puccini et Così Fan Tutte de W.A Mozart avec l’Orchestre Ostinato au théâtre d’Herblay. S’illustrant tout particulièrement dans le répertoire lyrique, le jeune Gaspard Brécourt devient directeur musical et conseiller artistique du Théâtre Impérial de Compiègne de 2007 à 2009. Au cours de ces deux années, il donne Une éducation manquée de E. Chabrier, Jean de Paris et Ma Tante Aurore de F-A. Boïldieu.

A partir de 2008, il rejoint l’ensemble « Al’Opéra » où il développe son goût pour le répertoire mozartien (Don Giovanni). Il y ajoute Die Flerdermaus de J. Strauss et Carmen de G. Bizet avec cette même compagnie. Il se distingue au Japon en février 2009 avec le Tokyo Metropolitan Symphony Orchestra dans un programme symphonique français. Par la suite, il dirige à l’Opéra National d’Athènes en avril 2009 la création mondiale Cyrano et Roxane de S. Xarhakos, adaptée par J-C. Carrière, dans une mise en scène de D. Freeman.

Dès 2012, il rejoint la compagnie Opéra Eclaté. Il dirigera de nombreux opéras et opérette durant le Festival de Saint-Céré et en tournée en France et à l’étranger : Madama Butterfly de Puccini, Lost in the Stars de K. Weill, Don Giovanni de W.A Mozart, La Traviata de Verdi, La Périchole d’Offenbach et Lucia di Lamermoor de Donizetti. En 2017, il devient le conseiller musical du Festival de Saint-Céré. En 2018 il donne plusieurs concerts avec l’Orchestre Symphonique Région Centre et dirige au Festival de Saint-Céré La Traviata de Verdi et Les Noces de Figaro de W.A Mozart. En 2019, il dirigera La Vie Parisienne de J. Offenbach et Les Pêcheurs de Perles de G. Bizet. Cavalleria rusticana et Pagliacci à l’Opéra de Reims, Avignon, Clermont-Ferrand, Vichy, Massy, des concerts symphoniques avec le TMSO à Tokyo et Don Giovanni au Festival Carib Opéra de Guadeloupe.