Jean-François Borras

Ténor

Le ténor Jean-François Borras naît en 1975. Il débute le chant à 8 ans, lorsqu’il devient « Petit Chanteur de Monaco ». En 1998, il entre à l’Académie de musique Rainier III de Monaco. De 2001 à 2004, il y incarne Alfredo dans La Traviata, Nemorino dans L’Elixir d’amour, Frick dans La Vie parisienne et Wilhelm dans Mignon de Thomas. Il y prend également le rôle-titre masculin de Roméo et Juliette et de Faust de Gounod, ainsi que celui de Werther de Massenet.

En 2005, il se produit à Menton dans le rôle de Don Ottavio dans Don Giovanni de Mozart. Il voyage l'année suivante à Toulon, où il prend le rôle de Serguei dans Un coin de Paradis à Moscou de Chostakovitch, à Marseille où il est Pang dans Turandot de Puccini, en passant par Clermont-Ferrand où il interprète Pedrillo dans L’Enlèvement au Sérail de Mozart. Il fait ensuite ses débuts à Bordeaux et à Nice en 2007 en Borsa dans Rigoletto. Puis, il interprète le Duc de Mantoue dans Rigoletto à Rouen avant de revenir à Monaco en Camille de Rosillon dans La Veuve joyeuse. Il est ensuite invité aux Chorégies d’Orange où il est le Messager dans Le Trouvère de Verdi, ainsi qu’au Festival d’opéra de Bitonto (Italie) où il est Rodolfo dans La Bohème de Puccini. Grâce aux rôles d’Alfredo dans La Traviata à Mannheim en 2007 et d’Edgardo dans Lucia di Lammermoor à Graz en 2008, il continue son ascension internationale. Il revient à Rouen la même année pour sa prise de rôle de Gérald dans Lakmé. Après quoi, il est de retour à Graz pour endosser le rôle du Chanteur italien dans Le Chevalier à la rose de Strauss.

Jean-François Borras se fait remarquer en 2010 en Chevalier des Grieux dans Manon de Massenet au Théâtre de l’Opéra de Rome et au Palais des arts de Valence. Il interprète également le rôle-titre de Roméo et Juliette à Trieste et Tybalt du même opéra aux Arènes de Vérone en 2011. En 2012, le ténor incarne Foresto dans Attila de Verdi à Rome. Il fait alors ses premiers pas à Covent Garden en Raimbaut dans Robert le diable de Meyerbeer, et à l’Opéra de Paris dans son rôle du Chevalier des Grieux. En 2013, il débute à l’Opéra allemand de Berlin en Magnus dans Le Vaisseau fantôme de Dietsch et au Théâtre des Champs-Elysées en Cinna dans La Vestale de Spontini. Un an plus tard, le rôle-titre de Werther lui ouvre les portes du Met : il y triomphe en remplacement de Jonas Kaufmann. Il revient en France en 2015 pour deux rôles verdiens : Macduff dans Macbeth au TCE puis Riccardo dans Un bal masqué à Metz. Il incarne ensuite Nicias dans Thaïs de Massenet au Théâtre de Sao Paulo et retourne en tant qu'Ismaël dans Nabucco de Verdi à Covent Garden. En 2018, il incarne Don José dans Carmen de Bizet à Hong Kong et Faust dans Mefistofele de Boito aux Chorégies d'Orange.

Lors de la saison 2018/2019, Jean-François Borras incarne Alfredo Germont dans La Traviata en septembre à Bastille. En décembre, il interpréte Alfred dans une nouvelle production de La Chauve-Souris (Strauss) à Lausanne. En février 2019, il reprend le rôle-titre de Faust à Marseille. Dallas le reçoit en mars pour son Rodolfo (La Bohème). Le ténor fait une nouvelle escale à Bastille en avril 2019 pour reprendre le rôle de Don José (Carmen), et au Théâtre du Capitole de Toulouse en juin pour Werther auprès de Karine Deshayes. En 2019-2020, citons La Damnation de Faust à Monte-Carlo et à Paris, et Carmen à l’Opéra de Marseille.