Jean Lacornerie

Mise en scène

Metteur en scène formé auprès de Jacques Lassalle au Théâtre National de Strasbourg de 1987 à 1990, Jean Lacornerie fonde la compagnie Ecuador à Lyon en 1992. Il s’intéresse particulièrement aux écritures contemporaines et met en scène des auteurs tels que Copi, Gadda, Del Giudice, Marienghof. C’est à partir de 1994 qu’il explore avec Bernard Yannotta, compositeur américain qui se plaît à mélanger les genres, les différentes formes du théâtre musical avec des oeuvres de Michael Nyman, Leonard Bernstein, Kurt Weill et Bertolt Brecht. De 2002 à 2009, il dirige le Théâtre de La
Renaissance (Oullins, Lyon-Métropole) avec Etienne Paoli. Depuis 2010, il mène au Théâtre de la Croix-Rousse avec Anne Meillon un projet au croisement du théâtre et de la musique avec une forte implication sur le territoire à travers de nombreux spectacles participatifs.
Jean Lacornerie a été l'invité de plusieurs festivals de musique à travers le monde : le Festival Romaeuropa (Rome, Italie, 1993), le Spoleto Festival USA (Charleston S.C., Etats-Unis, 1994), le Festival d'Ambronay (1999) et OperaDagen (Rotterdam, 2018). Spécialiste du répertoire américain du XXe siècle et de la comédie musicale, il a assuré la création française d’ouvrages comme Of Thee I Sing de George Gershwin, One Touch Of Venus et Lady In The Dark de Kurt Weill, The Tender Land d’Aaron Copland. Plus récemment Le Roi et moi de Rodgers et Hammerstein, et Bells Are Ringing de Betty Comden, Adolph Green et Jule Styne dans une orchestration de Gérard Lecointe pour Les Percussions Claviers de Lyon, ensemble avec lequel il a monté aussi West Side Story en concert et Le Coq d'Or.
Il collabore régulièrement avec l'Opéra de Lyon depuis une dizaine d'années sur ce répertoire mais aussi pour Mesdames de la Halle de Jacques Offenbach, Roméo et Juliette de Boris Blacher ou Mozart et Salieri de Rimski-Korsakov.
Par ailleurs, il a monté en 2016 une nouvelle production de L’Opéra de quat’sous (Weill) et en 2017, Plus léger que l'air de Federico Jeanmaire et au deSingel (Anvers) Façade : les derniers jours de Mata-Hari.
Très investi dans le champ de la musique contemporaine, il a assuré la création mondiale des Rêveries de Philippe Hersant, Borg et Théa de Jean-François Vrod, Frédéric Aurier et Sylvain Lemêtre (La Soustraction des fleurs), et en 2018, Calamity / Billy, une commande musicale faite à Gavin Bryars
sur un texte de Michael Ondaatje (Prix du meilleur spectacle au Armel Opera Festival de Budapest) ainsi qu’ Harriet, un opéra de chambre de Hilda Paredes avec Claron McFadden et l’HERMES ensemble (Muziekgebouw Amsterdam).