Joël Fabing

Création lumières

Joël Fabing découvre le spectacle vivant comme régisseur général en 1986 au Caveau des Trinitaires, à Metz. Puis régisseur lumière à l’Arsenal de Metz durant 7 ans, il crée ses premiers éclairages de concert : Didier Lockwood, Diane Reeves, Michel Petrucciani …

En 1998, lors de l’ouverture de L’Auditorium (Opéra de Dijon), il intègre l'équipe pour participer au lancement du lieu, et dés 2003 il assure les créations lumières pour le Ballet de l’Opéra, telles que Jeu (Jean Gaudin), Justamant Pas (Jean Guizerix), Les Eléments (Béatrice Massin), Le Carnaval des Animaux (Serge Ambert).

À partir de 2005 il signe les éclairages pour les opéras mis en scène par Éric Perez: Le Dialogue des Carmélites, Les Caprices de Marianne, Le Vaisseau Fantôme, Macbeth et Aïda, puis pour les Opéras mis en scène par Michel Fau : Madame Butterfly et Tosca, à l’Opéra de Dijon et Ciboulette à l’Opéra-Comique. Il collaborre également à Dijon avec Régis Santon : Orphée aux Enfers, avec Gerhard Weber : Faust et Olivier Desbordes : Neues Vom Tage.

Depuis 2010 il crée les lumières pour les mises en scène de Michel Fau au Théâtre de la Madeleine: Maison de Poupée (H. Ibsen), Nono (S. Guitry). Au théatre de L’Oeuvre : Le Misanthrope et Un amour qui ne finit pas (A. Roussin). Pour le Festival de théâtre de Figeac : Britannicus (Racine), Brulez-là ! Zelda la Magnifique (Christian Siméon), et Nevrotik-Hôtel (Christian Siméon). Pour La Comédie des Champs-Elysées : Que Faire De Mister Sloane (J. Orton).

En 2015, pour Michel Fau, il crée les éclairages de Dardanus (Rameau) à l’Opéra de Bordeaux, de Fleur de Cactus (Barillet et Grédy) au Théâtre Antoine, puis en 2016 les éclairages de Peau de Vache (Barillet et Grédy) au Théâtre Antoine.

En 2016 il collabore également avec Edouard Baer pour Un Pedigree de Patrick Modiano au Théatre Antoine. Puis sur une mise en scène d’Olivier Desbordes, il crée les lumière de La Traviata au Festival de Saint-Céré.

En 2017 pour le Festival de Saint-Céré, il collabore comme créateur lumière avec Eric Perez pour Les Noces De Figaro et pour le Festival de théâtre de Figeac avec Benjamin Moreau pour La Danse De Mort (A. Strindberg). Il crée également les lumières pour Le Tartuffe mis en scène par Michel Fau au Théatre de la Porte Saint Martin. En 2018 pour Michel Fau, il crée les lumière de Douce Amère au Théatre des Bouffes Parisiens et de Fric Frac au Théatre de Paris. Puis création des lumières pour le spectacle Hexagone de Fary au Comédia .

En 2019, Ariane à Naxos mis en scène par Michel Fau au Théâtre du Capitole de Toulouse, Les 7 Péchés Capitaux mis en scène par Olivier Desbordes à l’Opéra de Tours, Les Pêcheurs de Perles mis en scène par Olivier Desbordes et Eric Perez au Festival de Saint Céré et à Clermont-Ferrand. Puis La Belle Hélène mis en scène par Michel Fau à l’Opéra de Lausanne.

En 2020, ses projets sont Cavalleria Rusticana et Pagliacci mis en scène par Eric Perez pour l’Opéra Grand Avignon et en tournée en France (Opéras de Reims, Vichy, Clermont-Ferrrand, Massy et au Festival de Saint-Céré), Ariane à Naxos à Montpellier et La Belle Hélène à l’Opéra de Liège.

www.joelfabing