KARAKORUM

VOYAGE EN TERRE MONGOLE

Chants grégoriens mentionnés par Guillaume de Rubrouck et pièces contemporaines de Guillaume de Rubrouck

De l’Auvergne des troubadours à la Chine du Khan

Guillaume de Rubrouck, moine franciscain envoyé par Saint Louis en 1253 auprès du grand Khan à Karakorum pénétra dans l’Empire Chinois, près de vingt ans avant la naissance de Marco Polo. Saint Louis espérait rallier l’Empereur à sa croisade pour reconquérir Jérusalem. Rubrouck nous a laissé un manuscrit, Itinerarium as partes orientales, relatant son voyage et la controverse de Karakorum de 1254 organisée par l’Empereur. Ce dernier demanda à chacun des représentants des religions (bouddhistes, soufis, nestoriens, chrétiens) d’argumenter en interdisant de se servir de « paroles désagréables ou injurieuses […] sous peine de mort ». La conclusion fut qu’il y a peut-être un Dieu ou plusieurs, mais toutes les religions ont en commun la louange par le chant et la vocalisation par l’homme de la parole divine…
Guillaume revint sans l’allié Khan. Ce manuscrit nous dévoile un texte intime, les impressions et la pratique régulière du chant grégorien de Guillaume pour exprimer sa foi.

Ainsi, avec la complicité des autres musiciens de La Camera delle Lacrime, Bruno Bonhoure et Khaï-dong Luong nous invitent à un voyage dans les langues, les mélodies, les rythmes et les fêtes musulmanes, chrétiennes, bouddhiques, profanes des pays traversés, mais aussi des territoires physiques et spirituels laissés derrière Guillaume de Rubrouck.

Coproduction Royaumont, Camera delle Lacrime, Ville de Gonesse, Festival de la Chaise-Dieu, Ville de St Leu d’Esserent

La Camera delle Lacrime reçoit le soutien du Ministère de la Culture / Drac Auvergne-Rhône-Alpes et du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes au titre des ensembles conventionnés.

 

LA CAMERA DELLE LACRIME

Bruno Bonhoure, direction musicale et chant soliste
Khaï-dong Luong, conception artistique, mise en scène et scénographie
Jean Bouther, technicien lumière et son
Michèle Claude, percussions
Martin Bauer, viola d’arco, kamanche
Christophe Tellart, flûtes, vielle à roue, cornemuse
Li Yan, vièle erhu
Mokrane Adlani, violon, chant soufi

OPÉRA-THÉÂTRE
JEUDI 25 JANVIER 2018 · 20H

1 h 15 sans entracte

De 12 à 34 €