Luigi De Donato

Basse

Luigi De Donato est né à Cosenza, où il a poursuivi ses études musicales au Conservatoire de musique S. Giacomantonio. Plus tard, il étudie avec Margaret Baker, Gianni Raimondi, Regina Resnik et Bonaldo Giaiotti.

Il a remporté plusieurs concours internationaux de chant et le prix de la meilleure voix de basse au Concours international Francesco Paolo Tosti.

Il a récemment chanté Orfeo (Caronte) de Monteverdi et Il Ritorno d’Ulisse in patria (Il Tempo et Nettuno) à La Scala de Milan avec le Concerto Italiano dirigé par Rinaldo Alessandrini et mis en scène par Robert Wilson. Il interprète à nouveau les mêmes rôles au Teatro Real de Madrid sous la direction de William Christie dans une production mise en scène par Pier Luigi Pizzi.

Musicien et chanteur aux talents multiples, Luigi s'est distingué comme l'un des interprètes les plus en vue du répertoire des XVIIe et XVIIIe siècles, aux côtés de chefs d'orchestre et d'ensembles baroques de premier plan. Il est apparu dans Sant’Alessio (Demonio) de Landi avec William Christie et Les Arts Florissants, Le Carnaval de Venise (L’Ordonnateur, Plutone et Le Carnaval) avec le Concert Spirituel sous la direction de Hervé Niquet, Aci, Galatea e Polifemo avec Il Giardino Armonico et son chef Giovanni Antonini, Tamerlano (Leone) de Haendel au Teatro Real de Madrid avec Paul McCreesh et Graham Vick.

Luigi De Donato est un interprète recherché de Mozart - il a incarné Figaro (Le Nozze di Figaro), Leporello (Don Giovanni), Colas (Bastien et Bastienne), Herr Buff (Der Schauspieldirektor) - et spécialiste du Bel Canto. Il a interprété les rôles de Mustafa dans L'Italienne à Alger, Don Profondo dans Il Viaggio à Reims, Don Magnifico et Alidoro dans La Cenerentola, Rodolfo dans La Sonnambula, Dulcamara dans L'Elisir d'amore, Geronimo dans Il Matrimonio Segreto, Donaldo dans Elena e Malvina de Soliva, Prefetto dans Linda di Chamounix.

Une partie de son répertoire comprend de la musique sacrée: Stabat Mater de Rossini; Stabat Mater de Steffani au Concertgebouw d'Amsterdam dirigé par Andrea Marcon; les oratorios Caecilia, virgo et martyr et Filius prodigus de Marc-Antoine Charpentier à Ambronay, Versailles, Toulouse, Bruxelles, Belgrade et New York. Avec Jean-Christophe Spinosi, il apparaît dans le Messie de Haendel à Moscou, dans les Requiems de Mozart et de Verdi, dans la Missa solemnis de Beethoven et dans le Vespro della Beata Vergine de Monteverdi au Théâtre du Châtelet à Paris, mis en scène par Oleg Kulik.

Son répertoire vaste et varié englobe également Verdi, Bizet, Smetana, Puccini et s'étend à travers des compositeurs du XXe siècle tels que Stravinsky, Weill, Rota et Dallapiccola.

Parmi les temps forts de sa carrière, citons le rôle-titre dans Le Nozze di Figaro à l'Opéra de Nice; Alidoro dans La Cenerentola au Théâtre des Champs-Élysées et à l'Opéra de Lausanne dirigé par Stefano Ranzani et mis en scène par Adriano Sinivia; Ariodate dans Serse de Haendel à Madrid, Moscou et Barcelone sous la direction de Jean-Christophe Spinosi; Plutone dans L’Orfeo de Rossi à l’Opéra de Nancy avec Raphaël Pichon et Jetske Mijnssen; Lucifero dans La Resurrezione de Haendel sous la direction de Diego Fasolis; Podestà dans La Gazza ladra au Staatsoper de Francfort; Mustafa dans L’Italiana in Algeri à l’Opéra Royal de Versailles et au Festival International de l’Opéra Baroque et Romantique de Beaune.

Parmi ses récents engagements et projets, citons Manoah dans Samson, dirigé par Leonardo García Alarcón, et Basilio, dans Il Barbiere in Siviglia sous la direction de Jérémie Rhorer, tous deux au Festival de Beaune; Argante dans Rinaldo à Crémone, Côme, Pavie et Brescia; Ariodate dans Serse à Reggio Emilia, Modena, Piacenza sous la direction de Ottavio Dantone; Le Grand Inquisiteur dans Don Carlos au Staatsoper de Hambourg; Seneca dans L’Incornazione di Poppea de Monteverdi avec Jean-Christophe Spinosi au Teatro Colón de Buenos Aires.