ROBERT CARSEN, metteur en scène

carsen-robert.jpgNé au Canada, Robert Carsen suit une formation d’acteur à York University, Toronto et au Bristol Old Vic Theatre School en Angleterre, avant de se lancer dans la mise en scène, la scénographie et la lumière.

Parmi ses récentes mises en scènes : La Tempête pour le Comédie Française, Wozzeck pour le Theater an der Wien a Vienne, Der Rosenkavalier (coproduction entre le Royal Opera de Londres et le Metropolitan Opera de New York), l’Orfeo de Monteverdi à l’Opéra de Lausanne, La Fanciulla del West à la Scala (mise en scène, décors, lumières), Singin’ in the Rain au Théâtre du Châtelet et au Grand Palais, Les Fêtes Vénitiennes à l’Opéra-Comique et Agrippina au Theater an der Wien. Pour le Festival d’Aix-en-Provence, il a monté Rigoletto, Semele, Die Zauberflöte, Orlando et A Midsummer Night’s Dream. Sa production de A Midsummernight’s Dream continue d’être représentés partout dans le monde 27 ans après sa première, notamment dernièrement à l’English National Opera, Bergen et au Festival de Beijing.

Il a monté plusieurs productions pour l’Opéra National de Paris : La Flûte enchantée, Elektra, Tannhaeuser, Capriccio, Les Boréades, Rusalka, Les Contes d’Hoffmann, Alcina, Lohengrin, I Capuleti e I Montecchi, et Manon Lescaut, mais aussi La Traviata pour la réouverture du Teatro La Fenice à Venise; Der Rosenkavalier au Festival de Salzbourg; Der Ring des Nibelungen à Cologne, Venise, Shanghai, Barcelone et bientôt Madrid.

Il a également mis en scène Singin’ in the Rain, My Fair Lady et Candide pour le Théâtre du Chatêlet ; deux comédies musicales pour Andrew Lloyd Webber en Angleterre : The Beautiful Game au Cambridge Theatre de Londres et une tournée nationale de Sunset Boulevard. Il a mis en scène Il trovatore au Festival de Bregenz, Mefistofele et Eugene Onegin au Metropolitan Opera ; Carmen, Fidelio et Dialogues des Carmélites à Amsterdam ; un cycle Puccini à Anvers et un cycle Janacek à l’Opéra National du Rhin. Robert Carsen a aussi été responsable de la soirée de 60e anniversaire du Festival de Cannes. Il a aussi monté Platée et Les Fêtes Venitiennes pour l’Opéra-Comique ; Pique Dame à l’Opéra de Zurich et l’Opéra du Rhin ; L’Amour des Trois Oranges pour le Deutsche Oper Berlin ; Falstaff au Royal Opera House, La Scala de Milon et le MET de New York; Don Giovanni pour La Scala et Le Tour de l’Écrou au Theater an der Wien et l’Opéra du Rhin (où il a également signé les décors et costumes), Rinaldo et L’incoronazione di Poppea au Festival de Glyndebourne, et Ariadne auf Naxos à Munich.

Au théâtre, il a aussi monté Mère Courage et ses Enfants pour le Piccolo Teatro de Milan ; il a conçu et mis en scène Nomade pour Ute Lemper au Châtelet ; Rosenkrantz and Guildenstern Are Dead pour le Roundabout Theater à New York ; Lady Windermere’s Fan au Bristol Old Vic. Il a réalisé la scénographie et assuré la direction artistique de sept expositions à Paris : Dalida au Musée Galliera, Splendeurs et Misères et L’Impressionnisme et la Mode au Musée d’Orsay ; Marie-Antoinette, Bohèmes et Volez, Voguez, Voyagez - Louis Vuitton au Grand Palais ; et Charles Garnier – Un Architecte pour un Empire à l’École Nationale des Beaux-Arts. Il a aussi assuré la scénographie de Painting the Modern Garden: Monet to Matisse au Royal Academy de Londres, et Fashion, Impressionism and Modernity et Magritte au Art Institute de Chicago.

Robert Carsen est nommé Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres, et Officier dans l’Ordre du Canada, il a également reçu le Grand Prix du Syndicat de la Presse Musicale Internationale pour l’ensemble de ses mises en scène, le Prix de la Critique Française à trois reprises et à quatre reprises le Prix Abbiati de la critique italienne.

Parmi ses nouveaux projets: Die Tote Stadt pour le Komische Oper, Berlin, Hänsel et Gretel à l’Opéra de Zurich et Idomeneo pour l’Opéra de Madrid.