WILLIAM CHRISTIE, conception musicale du spectacle

william_christie.jpgClaveciniste, chef d’orchestre, musicologue et enseignant, William Christie est l’artisan de l'une des plus remarquables aventures musicales de ces trente dernières années. Pionnier de la redécouverte de la musique baroque, il a révélé à un large public le répertoire français des XVIIe et XVIIIe siècles.

Né à Buffalo, formé à Harvard et à Yale, il réside en France depuis 1971. Sa carrière prend un tournant décisif en 1979 lorsqu’il crée Les Arts Florissants. À la tête de cet ensemble instrumental et vocal, il impose sur la scène lyrique comme au concert, une griffe très personnelle. C’est en 1987 qu’il connaît une véritable consécration avec Atys de Lully créé à l’Opéra-Comique. De Charpentier à Rameau, en passant par Couperin et Mondonville, William Christie est le maître incontesté de la tragédie-lyrique, de l’opéra-ballet, du motet français comme de la musique de cour. Mais son attachement à la musique française ne l’empêche pas d’explorer les répertoires de Monteverdi, Scarlatti, Purcell, Handel, Mozart, Haydn ou Bach.

Parmi ses récentes productions lyriques, citons Les Fêtes vénitiennes de Campra en 2015 créés à l’Opéra-Comique et repris à la Brooklyn Academy of Music, Rameau, Maître à Danser créé à Caen en 2014, Theodora en 2016 au Théâtre des Champs-Elysées et, en 2018, Jephtha et Ariodante de Handel respectivement à l’Opéra de Paris et au Staatsoper de Vienne.

En tant que chef invité, il dirige souvent dans des festivals comme Glyndebourne (Giulio Cesare en 2018) ou des maisons d’opéra comme le Metropolitan Opera, l’Opernhaus de Zurich ou l’Opéra national de Lyon. Sa discographie compte plus d’une centaine d’enregistrements. Récemment sont parus dans la collection « Les Arts Florissants » chez Harmonia mundi : La Harpe reine, Un Jardin à l’italienne, Bien que l’amour et la Messe en si (sortie prévue au printemps 2018).

Soucieux d'approfondir son travail de formateur, il fonde en 2002 l’Académie du Jardin des Voix, désormais en résidence dans son village de Thiré, en Vendée. En 2007, il devient artiste en résidence à la Juilliard School of Music de New York où il donne des master classes deux fois par an. En 2017-18, il animera des masterclasses au Conservatoire national de Paris en tant que parrain, avec Paul Agnew, du département de musique ancienne.

En 2012, il crée le festival Dans les Jardins de William Christie à Thiré, en Vendée où il réunit Les Arts Florissants, ses élèves de la Juilliard School et les lauréats du Jardin des Voix. En 2018, il donne tout son patrimoine à la Fondation William Christie – Les Arts Florissants.

Elu en novembre 2008 à l’Académie des Beaux-Arts, William Christie été reçu officiellement sous la Coupole de l’Institut en janvier 2010. En 2018, il est nommé ambassadeur du rayonnement de la France dans le monde par le Bureau Export, en présence de la Ministre de la Culture, Madame Françoise Nyssen.