ORFEO / JE SUIS MORT EN ARCADIE

CLAUDIO MONTEVERDI

THÉÂTRE MUSICAL

D’après L’Orfeo de Monteverdi et Alessandro Striggio et d'autres matériaux
Création : Comédie de Valence, 4 janvier 2017

Nous irons tous au paradis !

Auréolés d’un Molière du meilleur spectacle musical en 2014, Samuel Achache et Jeanne Candel nous offrent, en ouverture de saison, leur vision théâtrale décapante d’un chef-d’œuvre où le rire tutoie la poésie et la mélancolie, rendant plus que jamais intemporels le combat d’Orphée pour arracher l’être aimé à la mort et les notes célestes de Monteverdi.

« Orphée voit disparaître deux fois la femme qu’il aime. Une première fois mordue par un serpent, une seconde fois renvoyée à nouveau et définitivement dans les enfers par le regard de son amant. Orphée, par son chant, a le pouvoir d’enchanter les bêtes sauvages, d’amadouer les dieux, mais surtout de créer et de transformer les espaces, les lieux, les montagnes, les forêts dans notre imaginaire.
L’Orfeo est considéré comme le premier opéra. L’Orfeo est le lieu de notre "artisanat furieux", le grand fond sous-marin dans lequel nous plongeons. C’est une immersion dans différents langages qui racontent les étapes, les pauses, les paliers et les transformations intérieures d’Orphée. Nous cherchons à passer d’un monde à l’autre, à glisser du profane au sacré, à faire coexister le bruit de la vie et la clarté de la mort, la puissance du mythe et la physicalité de la musique. Rien n’est sûr, tout peut se convertir en son contraire. »
Samuel Achache et Jeanne Candel

 

Production C.I.C.T. - Théâtre des Bouffes du Nord ; la vie brève
Coproducteurs associés La Comédie de Valence - CDN Drôme Ardèche ; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg ; Le Théâtre de Lorient - Centre dramatique national
Coproduction Espace Jean Legendre, Théâtre de Compiègne - Scène nationale de l’Oise en préfiguration ; Théâtre de Caen ; Les Subsistances / Lyon ; Théâtre Garonne - scène européenne / Toulouse ; Le Quai - CDN Angers Pays de la Loire ; Le Grand T, Théâtre de Loire-Atlantique ; Théâtre de la Cité Internationale ; Cercle des partenaires des Bouffes du Nord ; Les Productrices associées
Avec le soutien du Pôle-Culturel d’Alfortville
Avec l’aide d’Arcadi Île-de-France, de l’ADAMI, de la SPEDIDAM
Action financée par la Région Île-de-France
Construction des décors Ateliers des Théâtres de la Ville de Luxembourg

Mise en scène - Samuel Achache et Jeanne Candel
Arrangements musicaux collectifs sous la direction de Florent Hubert
Scénographie - Lisa Navarro
Accessoires - François Gauthier-Lafaye
Lumières - Jérémie Papin
Costumes - Pauline Kieffer assistée de Camille Pénager
Masque - Loïc Nébréda
Chef de chant - Nicolas Chesneau
Traduction surtitres - Geoffroy Jourdain
Régie surtitres - Isabelle Granier
Régie lumières - Maël Fabre et Florent Oliva
Régie de production - Jean Dauriac
Régie générale - Serge Ugolini

Une composition théâtrale et musicale écrite et arrangée par la vie brève, avec :
Le vieil ami - Matthieu Bloch
La Messagère, une nymphe - Anne-Emmanuelle Davy
Pan, Charon - Vladislav Galard
La Mamma, Proserpine - Anne-Lise Heimburger
Un apiculteur, Pluton - Florent Hubert
Lance la pièce pour la mort d’Eurydice - Clément Janinet
Alain - Olivier Laisney
Amour, Cerbère - Léo-Antonin Lutinier
Dionysos, l’homme des larmes - Thibault Perriard
Orfeo - Jan Peters
Eurydice - Marion Sicre
La Musica - Marie-Bénédicte Souquet
L’apiculteur chanteur - Lawrence Williams

 


OPÉRA-THÉÂTRE
VENDREDI 13 OCTOBRE 2017 · 20 H
SAMEDI 14 OCTOBRE 2017 · 20 H

2 h sans entracte
Chanté en italien - surtitré en français

De 12 à 42 €


AVANT-SCÈNE
30 MINUTES POUR DÉCOUVRIR CE SPECTACLE !

FOYER DE L’OPÉRA-THÉÂTRE Vendredi 13 octobre 2017, 19 h
Animée par Roland Duclos avec le directeur musical et les metteurs en scène.