Pauline Feracci

Soprano - Kate Pinkerton

Originaire du sud de la France, Pauline Feracci se passionne pour l’art lyrique dès son plus jeune âge et étudie le chant et la musique de chambre au Conservatoire de Montpellier, auprès de Nicolas Domingues. Durant son parcours, elle rencontre plusieurs chefs de chants, artistes lyriques et metteurs en scène qui l’aident à se perfectionner : Maciej Pikulski, Hélène Blanic, Serge Cyferstein, Alain Garichot, Jean-Philippe Lafont, Sophie Marin-Degor, Frédéric Rouillon, Jeff Cohen…

D’abord fascinée par « l’envers du décor », elle se forme au métier de régisseur. Puis, en 2009, poussée par l’envie de transmettre, elle devient médiateur culturel à l’Opéra National de Montpellier. Mais sa passion pour le chant la rattrape et, en 2014, Pauline Feracci décide de s’y consacrer en tant qu’artiste.

C’est alors le début d’une série de récompenses lors de concours internationaux : Premier Prix dame, le Prix du public et le Prix du lied au Concours International d'Art Lyrique de Vivonne (2014), Prix du CFPL, décerné par Raymond Duffaut aux Saisons de la Voix de Gordes (2015), Prix du Public au Concours d’Arles (2016), 2ème Prix et du Prix Paris-Marais au Concours international de chant lyrique de Canari, en Corse (2017).

Outre ses collaborations fréquentes avec des ensembles renommés (Accentus, Exosphère, La Tempête, Les Nouveaux Caractères, Les Arts Florissants…), on lui confie de nombreuses parties de solistes dans des oratorios tels que Le Messie de Haendel, La Création de Haydn, Le Requiem de Fauré, La Petite Messe Solennelle de Rossini…

Elle se produit également en récital, souvent accompagnée par le pianiste Arnaud Tibere-Inglesse, avec qui elle forme un duo depuis plus de 10 ans.

Sur scène, elle interprète des rôles tels que Lisak (La petite renarde rusée de Janacek) à l'Opéra National de Montpellier (J. Pillement / M.E. Signeyrolle), Belinda (Didon et Enée de Purcell) à Châtel Guyon (J.P. Sarcos / P. Catala), Salomé (San Giovanni Battista de Stradella) au Festival du Périgord Noir (I. Encina), Iza dans (La Grande-Duchesse de Gérolstein d’Offenbach) et Papagena (La Flûte Enchantée de Mozart) à l’Opéra de Clermont-Ferrand (A. du Closel / P. Thirion-Vallet) ou encore Micaela (Carmen de Bizet), avec La Fabrique Opéra Avignon (V. Fuchs / F. Gioria).

Durant la saison 2018-2019, elle est Marguerite, dans Le Petit Faust d’Hervé, au Théâtre de Thouars puis Kate Pinkerton dans Madame Butterfly de Puccini. Elle se produit également en récital, notamment au Festival du Périgord Noir, à l’Opéra de Montpellier et à l’Opéra d’Avignon. Elle participera également à la production du Freischütz, en tournée européenne, avec Accentus, sous la direction de L. Equilbey.

www.feraccipauline.wixsite.com