Philippe Scagni

Baryton

Philippe Scagni suit d’abord des études en Sciences Politiques et en persan à l’Institut des Langues Orientales puis devient chroniqueur d’opéra pour divers magazines (Technikart, Musica Falsa, L’information Dentaire) et collabore régulièrement au journal de l’Opéra de Paris En Scène.

Après avoir passé son DEM de chant lyrique au Conservatoire de Pantin dans la classe de Jean-Louis Dumoulin, il se perfectionne auprès de Daniel Petrovitch, d’Hélène Golgevit, de Frédérique Epin et de Neil Semer.

Il chante depuis 1999 dans de nombreux ensembles vocaux comme Akâdemia, les Paladins, Sotto Voce, Sagittarius ou encore O’30, et interprète au sein de ces formations un très large répertoire de musique polyphonique allant de la Renaissance à la musique contemporaine.

Il chante notamment Jésus dans la Passion selon Saint-Jean de Bach, Adam dans La Création de Haydn, Les Noces de Stravinsky, Elias de Mendelssohn au Festival de la Chaise-Dieu, la Messe en Ut de Mozart, le Requiem de Jean Gilles à l’Opéra de Bordeaux, les Vêpres de Rachmaninov, les Respons de Gesualdo, les Madrigaux de Monteverdi, Io de Robert Cavanna à la Maison de la Musique de Nanterre, The Fairy Queen de Purcell au Festival d’été de la Loire, The Cries of London de Luciano Berio avec Catherine Simonpietri et Sequenza 93 ou encore le Te Deum de Berlioz à la Philarmonie de Paris…

Il interprète également divers rôles de solistes dans des productions lyriques comme Guglielmo dans Cosi Fan Tutte, le Comte dans Les Noces de Figaro de Mozart, Gasparo dans Rita ou le mari battu de Donizetti, Papageno dans La Flûte enchantée de Mozart, Sarmiento dans Les Bavards d’Offenbach ou Taddeo dans L’Italienne à Alger de Rossini, Napoleon III dans Hugoffenbach avec la Compagnie La Lune et l’Océan ou encore Eliott dans Antoinette la Poule Savante d’Isabelle Aboulker.

Il enseigne également le chant au Conservatoire de Saint-Ouen en Ile de France, collabore en tant que metteur en scène au programme Dix mois d’école et d’opéra à l’Opéra National de Paris et est cofondateur de la Compagnie In-Sense en 2006.