Richard Adler et Jerry Ross

Musique et chansons

Le parcours de Jerry Ross et Richard Adler ressemble au générique de la série Amicalement Vôtre.
Jerry Ross, de son vrai nom Jerold Rosenberg, est né le 9 mars 1926 dans une famille pauvre d’émigrés russes installée dans le Bronx. Il se forme sur le tas comme chanteur et comme acteur dans le théâtre Yiddish professionnel.
Richard Adler est né à New York le 3 août 1921. Sa mère, Elsa Adrienne, est issue de la haute société de l’Alabama, son père est pianiste concertiste et professeur de grande renommée (il a eu entre autres Aaron Copland comme élève).
Jerry Ross et Richard Adler se rencontrent en 1950. Ils vont former pendant cinq ans un duo qui va connaître un succès foudroyant, chacun des deux signant à la fois les paroles et la musique.
Franck Loesser, le compositeur de Guys And Dolls qui était aussi éditeur, les repère et les prend sous son aile. Il fait enregistrer par Tony Bennett leur chanson Rags To Riches qui est aussitôt classée N°1 au hit-parade en 1953. Ce succès leur ouvre les portes de Broadway où ils écrivent en 1953 la plupart des chansons de la revue John Murray Anderson’s Almanac qui sera jouée 229 fois.
Les deux saisons suivantes, le duo va créer coup sur coup pour Broadway deux succès aussi bien critique que public. The Pajama Game en 1954 qui est joué 1063 fois, puis Damn Yankees en 1955, une adaptation de Faust dans le milieu du baseball jouée 1019 fois. Les deux spectacles remportent le Tony Award du meilleur spectacle, et Ross et Adler celui des meilleurs compositeurs et paroliers pour Damn Yankees.
Jerry Ross meurt le 11 novembre 1955 à l’âge de 29 ans des complications d’une bronchectasie, une maladie pulmonaire. Richard Adler a continué à écrire, seul ou en collaboration jusque dans les années 70 mais sans plus jamais retrouver un tel succès, sauf en 1958 où il écrit avec Robert Allen un tube intitulé Everybody Loves A Lover enregistré par Doris Day.