Solen Mainguené

Soprano

Solen Mainguené, originaire d’Orange (Vaucluse), commence le chant à l'âge de 15 ans au CNR de Rennes. Elle obtiendra par la suite un Bachelor au Conservatoire de Peabody à Baltimore (Etats-Unis) et un Master en Opéra au Mozarteum de Salzbourg (Autriche), où elle fera également partie de la très réputée Classe de l’Opéra.

Elle a reçu l'enseignement de nombreux professeurs renommés, Stanley Cornett, Boris Bakow, Chery Studer, George Petean, Niel Semer, Alessandro Misciasci. En 2012, elle intègre pour deux ans le prestigieux Opera Studio du Staatsoper d’Hambourg, où elle apparaît dans 17 productions, notamment dans le rôle de Musetta dans La Bohème. Elle est également la doublure de nombreuses sopranos comme Ailyn Pérez, Sonia Yoncheva, Anita Hartig ou Nino Machaidze… L'année d'après, elle intègre la troupe du Staatsoper d’Hamburg. Elle y interprète des rôles comme Micaela dans Carmen aux côtés d’Arturo Chacon Cruz, 1ère Dame dans La Flûte enchantée ou Musetta dans La Bohème aux côtés d’Anita Hartig, Teodor Ilincai et George Petean.

Depuis 2015 Solen se produit partout en Allemagne. Elle a interprété les rôles de Violetta Valéry - La Traviata au Théâtre d’Aix-la-Chapelle, Nedda - I Pagliacci au Théâtre de Braunschweig, Mimi - La Bohème au Théâtre de Fribourg, Micaela - Carmen au Staatsoper d’Hambourg, Musetta - La Bohème au Staatsoper d’Hannovre, d’Hambourg et de Lübeck, Antonia - Les Contes d’Hoffmann au Théâtre de Gelsenkirchen et de Fribourg, Comtesse - Les Noces de Figaro au Théâtre de Koblenz, et dernièrement Tatjana - Eugène Onéguine au Théâtre de Fribourg - un rôle dans lequel elle a été salué unanimement par la presse internationale.

En 2015 elle est nominée par le magazine Opernwelt en tant que jeune talent de l'année pour son interprétation de Catherine Earnshaw dans Les Hauts de Hurlevent de B. Herrmann au Théâtre de Braunschweig. Cette nomination dévoila au grand public ses talents lyriques et scéniques et lança sa carrière professionnelle. En concert, elle fait son apparition dans Jeanne d’Arc au Bûcher d’Honnegger aux côtés de Fanny Ardant, avec le Hamburger Philharmoniker sous la baguette de Simone Young.

À noter aussi le Stabat Mater de Dvorak qu'elle chantera avec l’Orchestre Philharmonique National Tchèque à la Herkulessaal de Munich et la IXème Symphonie de Beethoven qu'elle interprétera avec de nombreux orchestres comme l’Orchestre Royal Symphonique de Séville, le Norddeutscher Rundfunk d’Hannovre et le Hamburg Symphoniker.

Solen Mainguené fut deux fois demi-finaliste du Concours International du Belvedere, finaliste en 2016 du Concours de l'Opéra du Grand Avignon et lauréate pour le rôle de Nedda et Prix de l’ADAMI au 26ème Concours international de chant de Clermont-Ferrand en 2019.

Parmi ses nombreuses collaborations artistiques fructueuses, on peut citer les metteurs en scène David Alden, Johannes Erath, Frank Hilbrich, Bob Wilson, Andreas Homoki, Antu Nunes, Johannes von Matuschka, Clarac Deloeuil Le Lab and David Pountney.

Elle  bénéficie aussi également du soutien musical de la chef d’orchestre australienne Simone Young, avec laquelle elle travaille et apparaît régulièrement en concert.

Parmi d’autres chefs d'orchestre avec qui elle a travaillé: Christian Arming, David Bates, Enrico Delamboye, Matthias Foremny, Lawrence Foster, Pedro Halffter, Axel Kober, Alessandro de Marchi, Ivan Repuši, Stefan Soltesz, Eugene Tzigane, Alexander Vedernikov.